TITRE

Un article paru dans Medscape (19/07/2021 – Patrice Wendling) commente les résultats d’une méta analyse réalisée par une équipe espagnole  sur les antidotes utilisés pour contrecarrer les effets des anticoagulants oraux directs (AOD) en cas d’hémorragies sévères.  Malgré leur efficacité, le taux de mortalité reste élevé. « La leçon à retenir est qu’il faut prévenir ces hémorragies car lorsqu’elles surviennent, même si vous donnez un antidote, l’évolution est grave, particulièrement pour les saignements intracrâniens » (Dr Antonio-Gómez-Outes). 

Voir l’article

Publications similaires

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.