Patients Qui êtes-vous ?

Le nombre de patients sous anticoagulants augmente, la population cible est de plus en plus large, souvent âgée et fragile : plus de 3 millions en France, près de 14 % des personnes de plus de 65 ans (ANSM).
L’indication la plus fréquente est la fibrillation auriculaire, suivie de la maladie veineuse thromboembolique.

Selon l’ANSM, 80 % des patients sous anticoagulants oraux ont un traitement à vie ce qui explique l’existence d’un effectif permanent et évolutif de patients. La prévalence augmente régulièrement par la conjonction :

  • de l’augmentation des indications, renforcée des recommandations préconisant l’usage des anticoagulants,
  • d’une augmentation du nombre de patients à traiter en raison du vieillissement de la population et de l’augmentation des indications avec l’âge.

En 2011, (ANSM rapport 2012) 13,3 % des personnes âgées de 65 ans et plus ont reçu au moins une fois un anticoagulant.
Les patients sous héparine HNF sont nettement plus âgés (73,1 ans) que les patients sous héparine ARIXTRA (55,5 ans) et ceux sous héparine HBPM (54,8 ans). Les patients sous AVK sont plus âgés que ceux sous AOD (73,7 ans pour les AVK contre 71,3 ans pour les AOD). Les patients de 80 ans et plus sont à 41 % sous AVK et à 30,3 % sous AOD.

Au 1er janvier 2012, la France comptait 65,35 millions d’habitants. Avec l’allongement de la durée de vie, la population française continue de vieillir. Les personnes de 65 ans ou plus représentent 17,1 % de la population (contre 16 % il y a dix ans) dont plus de la moitié sont âgées de 75 ans ou plus.

Au 1er janvier 2060, si les tendances démographiques observées jusqu’ici se prolongent, la France métropolitaine comptera presque 74 millions d’habitants. En 2060, 23,6 millions de personnes seraient âgées de 60 ans ou plus, soit une hausse de 80 % sur une cinquantaine d’années. L’augmentation est la plus forte pour les plus âgés (le nombre des 75 ans ou plus passerait quasiment à 12 millions et celui des 85 ans ou plus à plus de 5 millions). (Sources -DEMOGRAPHIE DES PERSONNES AGEES DEPENDANTES –INSEE – DRESS et HID.)

Plus de 80 % des personnes âgées souhaitent vieillir à leur domicile. L’aidant a un rôle primordial dans ce maintien à domicile.

La répartition de la population séniors

  • De 65 à 74 ans
  • De 75 à 84 ans
  • 85 ans et +
  • De 60 à 64 ans

En 2011, (ANSM rapport 2012), le nombre de patients ayant reçu au moins un anticoagulant pouvait être estimé à 2,6 millions (à partir des données de l’Assurance maladie).

2011 : Proportion d’utilisateurs d’anticoagulants pour chaque tranche d’âge.

% population
% 0-17 ans
% 18-40 ans
% 41-64 ans
% 65-74 ans
% 75-84 ans
% > 85 ans
Total Anticoagulants 0,27 2,32 4,34 9,79 15,86 17,67
AVK 0,01 0,19 1,24 5,09 11,22 13,21
Nouveaux anticoagulants oraux 0,01 0,10 0,35 0,35 0,18
Héparines standards 0,002 0,01 0,07 0,23 0,49 0,64
HBPM 0,23 1,97 2,97 5,12 5,85 5,24
Arixtra 0,04 0,27 0,50 0,77 0,97 1,03

En 2013, (ANSM rapport 2014) on estime le nombre de patients traités (à partir des données de l’Assurance Maladie) pour les anticoagulants oraux à environ 1,49 millions et pour ceux sous héparines à 1,95 millions soit près de 3,5 millions de personnes.

Soit une augmentation de près de 1 million de personnes entre 2011 et 2013.

2013 : répartition estimée des patients par type d’anticoagulants (source ANSM 2014).

Anticoagulants
injectables
1 950 000
personnes
Hommes %
de répartitions
femmes %
de répartitions
Hommes sous anticoagulants
injectables
femmes sous anticoagulants
injectables
HBPM 85,5 % 39 % 61 %
HNF 11,8 % 51,8 % 48,2
ARIXTRA 2,7 % 41,1 % 58,9 %
TOTAL 100 % 44 % 56 %
Anticoagulants oraux
1 490 000
personnes
Hommes %
de répartitions
femmes %
de répartitions
Hommes sous
anticoagulants
oraux
femmes sous
anticoagulants
oraux
AVK 51,3 % 48,7 %
PREVISCAN 62,1 %
COUMADINE 9,8 %
SINTROM 6,1 %
SOUS-TOTAL 78 %
           
AOD / NACO
50,3 % 49,7 %
XARELTO 12,6 %
PRADAXA 9,1 %
ELIQUIS 0,03 %
SOUS-TOTAL 22 %
TOTAL 100 % 50,8 % 49,2 %