Recommandations pour anticoaguler une première TVP

The French Society of Internal Medicine’s Top-5 List of Recommendations:

 

A National Web-Based Survey (N. Peiffer-Smadja, A. Bauvois, M. Chilles, B. Gramont, R. Maatoug, M. Bismut, C. Thorey, E. Oziol, T. Hanslik – Journal of general internal medicine)

Le programme américain « Choosing Wisely », lancé par l’American board of internal medicine (ABIM) et l’association de consommateurs américaine Consumer reports, a pour objet d’identifier les pratiques médicales non-pertinentes.

Divers pays ont repris la méthodologie de ce programme. En France, la Société nationale française de médecine interne (SNFMI) et l’Amicale des jeunes internistes (AJI), sous l’impulsion de la Fédération hospitalière de France (FHF), qui a signé une charte d’engagement avec « Choosing Wisely » au printemps 2017, a lancé une étude, selon cette méthodologie, dans le domaine de la médecine interne.

A partir de listes dressées aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Angleterre, un groupe de travail comportant 9 membres de la SNFMI et 6 membres de l’AJI, a sélectionné les pratiques transposables au contexte français et en a ajouté d’autres.

Sur la base des réponses à un questionnaire en ligne auquel 430 internistes, 255 hommes et 175 femmes, âgés en moyenne de 35 ans ont répondu, une liste des 5 pratiques non-pertinentes les plus courantes a été dressée. La quatrième est ainsi libellée :

« Il ne faut pas anticoaguler plus de trois mois une première thrombose veineuse profonde proximale des membres inférieurs lorsqu’un facteur favorisant a été identifié et maîtrisé. »

D’après l’article « Médecine interne : cinq conduites médicales à proscrire » (Marine Cygler – Actualités Medscape)

Articles associés