La sobriété alcoolique améliore la fibrillation auriculaire paroxystique récidivante