Je conduis un véhicule

Un certain nombre d’affections, dont les pathologies cardio-vasculaires, peuvent être incompatibles avec la conduite automobile (l’arrêté du 21 décembre 2005 modifié fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l’obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée).

Votre médecin doit, au cours d’un entretien individuel, vous informer sur votre pathologie et votre traitement, sur leurs effets secondaires possibles et leurs conséquences, notamment en matière de conduite automobile.

Si vous êtes dans ce cas, il vous appartient de votre propre initiative de vous assurer de votre aptitude à la conduite en prenant rendez-vous avec un médecin agréé auprès de la Préfecture (procédure à suivre).

Si vous ne vous soumettez pas à ce contrôle, vous êtes passible de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende (article L.224-16 du code de la route).

De plus, en cas d’accident, votre assurance peut considérer que vous conduisez sans permis et ne pas vous couvrir.

A voir : conduite automobile et maladies cardiaques : que disent les recommandations ? (Pr H. Douard, Pr A. Leenhardt) Medscape – 30 janv 2020