Écho-doppler veineux

Qu’est-ce que l’écho-doppler veineux ?

Il s’agit d’un examen d’imagerie fondé sur l’utilisation des ultrasons donc non vulnérant, tout à fait écologique et sans irradiation.
Cet examen permet de visualiser le système veineux des membres inférieurs et de l’abdomen en cas de suspicion de thrombose veineuse profonde ou superficielle.

En général l’écho-doppler veineux est pratiqué par un médecin vasculaire.
Le médecin vasculaire a l’avantage de pouvoir prendre en charge complétement le patient, sur le plan diagnostique et sur le plan thérapeutique.

Dès lors que le médecin suspecte une thrombose veineuse profonde, il prescrit la réalisation de l’écho-doppler le plus rapidement possible dans la journée.

Non, cet examen ne nécessite aucune préparation.

L’écho-doppler permet de confirmer le diagnostic de thrombose veineuse en visualisant le caillot (ou thrombus) mais aussi de déterminer sa localisation exacte (superficielle et/ou profonde) et la longueur de la thrombose afin d’adapter le traitement.
Il permet aussi d’évaluer la présence d’une insuffisance veineuse et identifier ainsi la cause de la thrombose.

Oui, le diagnostic des thromboses veineuses repose entièrement sur cet examen.

Le patient est installé sur une table d’examen, couché sur le dos.
Les veines des membres inférieurs sont étudiées de la veine cave inférieure (principale veine de l’abdomen) jusqu’au veines du mollet. Les deux jambes sont examinées.
Une veine normale est une structure qui se laisse comprimer par la sonde d’échographie.
En cas de thrombose veineuse, l’écho-doppler visualise directement le caillot (ou thrombus) dans la veine, la rendant incompressible.

écho-doppler
Sonde d'échographie au niveau de l'aine, région fémorale.

C’est un examen assez rapide, qui dure entre 10 et 15 minutes.

Non, cet examen est surtout indispensable pour le diagnostic initial de la thrombose veineuse.
Il ne sera répété le plus souvent qu’au moment où l’arrêt du traitement anticoagulant est programmé afin d’avoir une cartographie détaillée des éventuelles séquelles de thrombose. En cas de récidive ce document prendra une grande importance.

Le tarif à hauteur duquel l’examen est remboursé par l’assurance maladie est de 75,60 €.

  • Auteur : Dr Jean-Pierre LAROCHE (médecine vasculaire)
  • Date de publication : 22/09/2016
  • Date de dernière mise à jour : 16/11/2016