Je fais du sport

Chez un patient sous anticoagulant le principal risque  est le risque hémorragique. La pratique d’un sport peut avoir une influence au niveau des facteurs de coagulation. Les efforts prolongés ou intenses peuvent modifier la viscosité sanguine et l’état d’hydratation et entraîner une modification de la concentration sanguine des anticoagulants.

C’est pourquoi tous les sports qui peuvent occasionner une chute ou qui présentent un risque traumatique sont fortement déconseillés. Des petites lésions, des déchirures musculaires peuvent survenir et entraîner des hémorragies locales.

 

 

Sports et activités physiques Avis
base ball déconseillé
cyclisme de compétition, VTT déconseillé
cyclisme de loisir, VTC  possible
équitation déconseillé
footing, marche possible
golf possible
moto-cross déconseillé
natation possible
parachutisme déconseillé
parapente déconseillé
plongée sous marine déconseillé
rugby déconseillé
ski, ski nautique déconseillé
sports de combat (judo, boxe, karaté, etc.) déconseillé
tennis de table possible
tennis possible

 

Comme pour tout traitement il s’agit pour les anticoagulants de peser le bénéfice et le risque et Il convient de déterminer quel sport ou activité physique est envisageable.