Dosage de la créatininémie

Le dosage de la créatininémie est un examen de laboratoire indispensable pour la prescription du traitement anticoagulant par un médicament de la famille des anticoagulant oraux directs (AOD) et pouvant aussi être utile pour la prescription du traitement anticoagulant par un médicament de la famille des héparines.
En savoir plus Classification des anticoagulants

Le dosage de la créatininémie est l’examen de laboratoire qui permet de quantifier la concentration de créatinine dans le sang.

La créatinine est un déchet éliminé par le rein dans les urines. C’est une petite molécule présente dans le sang, résultat de la dégradation d’une protéine du muscle : la créatine.
La production de créatinine dans l’organisme est globalement stable au cours du temps chez un même individu et dépend de sa masse musculaire.

Les valeurs normales de la créatininémie sont habituellement comprises entre 50 et 90 micromol/L (6 à 10 mg/L) chez la femme et entre 80 et 115 micromol/L (9 à 13 mg/L) chez l’homme.
Les valeurs de la créatininémie dépendent de la masse musculaire : la créatinémie est plus élevée chez un individu ayant une masse musculaire importante et plus basse chez un individu maigre.

Le dosage de la créatininémie permet d’évaluer la fonction rénale.

La principale fonction des reins est d’éliminer les déchets de l’organisme. Pour cela, le sang est filtré par les reins au niveau de petites structures appelées glomérules. Cette filtration permet d’obtenir l’urine. C’est la fonction de filtration glomérulaire.
La créatinine étant totalement et exclusivement éliminée par les reins, sa concentration dans le sang est le reflet de la capacité de filtration glomérulaire des reins d’un individu.

Cet examen de laboratoire est réalisé à partir d’une simple prise de sang.
Vous n’avez pas besoin d’être à jeun.
Le résultat est obtenu en quelques heures.

Les anticoagulants oraux directs et certaines héparines et apparentés (HBPM, fondaparinux) sont éliminés par les reins. Une insuffisance rénale peut être à l’origine d’une accumulation du médicament anticoagulant dans l’organisme et donc d’un surdosage en anticoagulant augmentant le risque de saignement.
Le dosage de la créatininémie et l’évaluation de la fonction rénale permettent de s’assurer que les reins fonctionnent suffisamment bien pour autoriser la prescription du médicament anticoagulant. En cas d’insuffisance rénale et en fonction de sa sévérité, le médicament anticoagulant peut être soit contre-indiqué, soit prescrit à une posologie réduite.

En cas d’insuffisance rénale, la créatininémie augmente. La valeur de la créatininémie ne permet cependant pas d’évaluer de manière fiable la fonction rénale.

Afin d’estimer la fonction rénale à partir de la créatininémie, on doit utiliser des formules mathématiques. Ces formules permettent de proposer, à partir de la créatininémie mesurée au laboratoire, ainsi que de l’âge et du poids du patient, une estimation du débit de filtration glomérulaire (DFG). Trois formules sont actuellement utilisées :

  • formule de Cockcroft-Gault,
  • formule MDRD (issue de l’étude « Modification of Diet in Renal Disease »)
  • formule CKP-Epi (issue de l’étude « Chronic Kidney Disease Epidemiology collaboration »).

Les laboratoires d’analyses médicales peuvent rendre un ou plusieurs résultats de « DFG » à partir du dosage de la créatininémie, selon chacune des formules utilisées.

Les valeurs normales du DFG sont comprises entre 90 et 120 mL/min. On définit l’insuffisance rénale par une valeur du DFG inférieure à 60 mL/min. Entre 60 et 90 mL/min, une maladie rénale est possible, si d’autres signes d’atteinte rénale sont présents (par exemple : présence de sang ou de protéines dans les urines, anomalie rénale à l’échographie, etc.).

  • Auteur : Dr Raphaël GILBERT (médecine générale)
  • Date de publication : 22/09/2016
  • Date de dernière mise à jour : 16/11/2016