Publications

2015
16 Décembre

Assurance Maladie : Nouveaux anticoagulants (Naco) et risques associés

Etude réalisée à la demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour comparer le risque d'hémorragie majeure entre les patients débutant un traitement par Naco (dabigatran et rivaroxaban) et ceux débutant un traitement par AVK.

La balance bénéfice/risque "en vie réelle" des nouveaux anticoagulants oraux (Naco), dabigatran et rivaroxaban, est encore mal connue. En particulier, la question d'un sur-risque hémorragique versus antivitamines K (AVK) ajouté à celui d'infarctus du myocarde (IDM), dans le cas du dabigatran, font l'objet d'une surveillance renforcée. L'objectif principal de cette étude était donc de comparer le risque d'hémorragie majeure entre les nouveaux utilisateurs de Naco et les nouveaux utilisateurs d'AVK, tous deux naïfs d'anticoagulant oral (AVK et Naco), dans les 90 premiers jours de traitement, et quelle que soit l'indication visée. Les objectifs secondaires étaient l'évaluation de l'efficacité des Naco versus AVK en comparant le risque d'évènements artériels thrombotiques, accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique ou embolies systémiques (ES) et IDM, chez les patients traités dans le cadre de l'indication "fibrillation auriculaire".
Ce travail a été réalisé sur les données du Système national inter-régimes de l'Assurance Maladie (Sniiram) chaînées avec celles issues du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI). Les résultats en sont rassurants quant au bénéfice/risque des Naco à court terme et cohérents avec les résultats des autres études observationnelles publiées à ce jour. Ils ne montrent pas d'excès de risques hémorragique ou thrombotique artériel chez les patients débutant un traitement par Naco (dabigatran et rivaroxaban) versus AVK dans les 90 premiers jours de traitement, et ce dans le contexte français de montée en charge de ces médicaments. En termes de risques, ces résultats ne permettent toutefois pas de conclure s'agissant de l'usage prolongé de ces traitements.

Documents à télécharger : Rapport de juin 2014

2014
28 Octobre

Société savante : Société française du glaucome

Recommandations gestion des traitements anticoagulants et anti-aggrégants dans la chirurgie du glaucome.

en lire plus