Publications

Novembre 2019 : Une étude de la CNAM montre que l’adhésion aux traitements anticoagulants oraux n’est pas meilleure pour les anticoagulants oraux d’action directe (AOD) que pour les antivitamines K (AVK). Ce constat est préoccupant et doit conduire les professionnels de santé à discuter régulièrement du suivi du traitement avec leur patient pour une meilleure adhésion au traitement et ainsi prévenir le risque de complication.

3min_nov2018_med-traitement-anticoagulant.png

Novembre 2019 : Publication du panorama de la Santé 2019 de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques)

Les dépenses de santé dépasseront la croissance du PIB au cours des 15 prochaines années dans presque tous les pays de l’OCDE (11,2 % du PIB pour la France), pourtant, depuis peu, l’espérance de vie progresse moins vite dans la plupart des pays de l’OCDE, dont la France.

L’OCDE souligne la qualité du système de santé français mais pointe le danger d’une pénurie de professionnels de santé, notamment les médecins généralistes et préconise de développer le rôle de soutien des infirmiers et pharmaciens. Les modes de vie « malsains » (abus du tabac et de l’alcool) contribuent à une mortalité prématurée : plus de 75 000 personnes sont décédées en France en 2015 de causes de mortalité évitables grâce à la prévention.

Le rapport recommande de mieux prendre en compte les déclarations des patients quant aux résultats et au vécu de leur parcours de soins.

Septembre 2019 : Publication d’un livret de recommandations intitulé Le jour d’après destiné à améliorer la prise en charge au long cours des patients après un accident vasculaire cérébral (AVC) ou un infarctus du myocarde.

La prise en charge au long cours des patients atteints de maladies cardio-neurovasculaires est loin d’être optimale. C’est le constat du comité d’experts (professionnels de santé et patients), réuni à l’initiative du laboratoire AMGEN, qui formule 8 recommandations pour organiser Le jour d’après, améliorer le parcours du patient et ainsi contribuer à la réduction du nombre de récidives et de complications.

  • L’association Anticoag-pass-s2d partage une grande part des recommandations au travers de ses objectifs : informer les patients sous anticoagulants sur les traitements et les pathologies, rendre le patient acteur de sa santé, grâce à l’éducation thérapeutique notamment, renforcer l’alliance thérapeutique entre patients et professionnels de santé et encourager le lien ville/hôpital.

Juillet 2019 :  Patients, laboratoires pharmaceutiques et autorités de santé : comment la patient centricity bouscule le rôle et la place de chacun - (Albane Degrassat-Théas, Degrassat-Théas ) - Journal de droit de la santé et de l’assurance maladie (JDSAM) n°23/2019 – p.101 à 109

Juin 2019 : Enquête européenne sur la digitalisation du parcours de santé en Europe - Sopra Steria Consulting en partenariat avec IPSOS

Mai 2019 : Evaluation des risques sanitaires et environnementaux par les agences : trouver le chemin de la confiance - Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques(OPECST)

Mars 2019 : Mise à jour du guide Usagers, votre santé, vos droits – Ministère chargé de la Santé

Novembre 2018 : premier retour d’expérience sur les effets indésirables graves – Haute Autorité de Santé (HAS)

Novembre 2018 : Observatoire sociétal du médicament – Les Entreprises du Médicament (LEEM)

Juillet 2018 : Rapport d’analyse prospective 2018 – De nouveaux choix pour soigner mieux - Haute Autorité de Santé (HAS)

Juin 2018 : Rapport sur l’amélioration de l’information des usagers et des professionnels de santé sur le médicament Ministère chargé de la Santé

Mars 2018 : L’émergence du patient-acteur dans la sécurité des soins en France : une revue narrative de la littérature entre sciences sociales et santé publique - Santé publique 2018/1 (Vol 30)

Avril 2014 : Rapport sur les anticoagulants en France en 2014 - Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de Santé (ANSM)