Actualités

2018
22 Juillet

THROMBOSIS DAY (Journée mondiale contre la thrombose)

L’association s’associe à cette journée (13 octobre 2018) qui regroupe de nombreuses manifestations dans une centaine de pays pour informer sur la thrombose et la prévenir.

www.worldthrombosisday.org

19 Juillet

Un nouveau métier voit le jour : infirmier en pratique avancée (IPA)

Les domaines d’intervention de l’IPA sont également définis et notamment, l’accident vasculaire cérébral, les artériopathies chroniques, les cardiopathie et maladie coronaire, l’insuffisance respiratoire chronique, l’oncologie et l’hémato-oncologie.

L’IPA devra posséder le diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée délivré par l'université (reconnu au grade master) qu’il pourra préparer s’il justifie de trois années minimum d'exercice de la profession d'infirmier. 5000 IPA devraient être formés dans les quatre prochaines années.

24 Janvier

HAS : Réévaluation du SMR et de l’ASMR du Préviscan

La Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) réévalue le service médical rendu (SMR) et l’amélioration du service médical rendu (ASMR) du PREVISCAN. Le SMR passe d’important (en 2011) à modéré.

2017
12 Décembre

AP-HP : journée des associations 2017

L’association assiste à la journée d’information et d’échanges intitulée «Bénévolat et AP-HP : Nouvelle Donne, Nouvel Elan » organisée par la Direction des Patients, Usagers et Associations (DPUA) de l’AP-HP

19 Juin

ANSM : ALERTE PREVISCAN

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte sur le risque d’atteinte immuno-allergique avec le médicament anticoagulant PREVISCAN.

La fluindione (Previscan) peut entraîner des effets secondaires (ES) rares, mais graves, de type immuno-allergiques.
Toutes les informations de l’ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament.

2016
17 Novembre

AP-HP : journée des associations 2016

L’association assiste à la journée d’information et d’échanges intitulée «Associations et volontariat auprès des patients de l’AP-HP » organisée par la Direction des Patients, Usagers et Associations (DPUA) de l’AP-HP

8 Novembre

Haute Autorité de Santé : Contribution des associations de patients et d’usagers aux évaluations de médicaments et dispositifs médicaux

La Haute Autorité de santé (HAS) lance une expérimentation pour mieux prendre en compte – et de façon systématique – l'avis des patients dans l'évaluation des médicaments et dispositifs médicaux.

Les associations de patients et d'usagers pourront désormais témoigner, formellement, de leur expérience sur le vécu de la maladie, les traitements existants, les parcours de soins et leurs besoins, auprès des instances de la HAS participant à l'évaluation, c'est-à-dire la Commission de la transparence (CT), la Commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux (CNEDIMTS) et la Commission d'évaluation économique et de santé publique (CEESP). Elles pourront désormais soumettre une contribution, via un formulaire dédié. Sont concernés les médicaments et dispositifs médicaux inscrits sous « nom de marque », pour lesquels une évaluation est planifiée, en inscription initiale ou en réévaluation. La HAS publiera à partir du 21 novembre la liste des produits sur lesquels une contribution de patients ou d'usagers est attendue. Elle sera hebdomadairement mise à jour – car le laboratoire doit donner son accord pour que son produit soit l'objet d'une telle contribution. L'association (agréée ou non) aura 30 jours pour transmettre sa contribution, qui sera ensuite communiquée aux membres des commissions.
Un questionnaire type est sur le site de la HAS.


Pour plus d’informations :
La Tribune / Le Quotidien du Médecin

26 Septembre

ANSM : Consultation publique des recommandations sur les noms de médicaments.

Afin de prévenir les risques potentiels liés au choix du nom des médicaments, l’ANSM a formulé des recommandations, soumises à une consultation publique pendant 2 mois sur le site de l’ANSM, soit jusqu’au 30 novembre 2016.

Le choix du nom d’un médicament n’est pas anodin et peut entraîner des risques pour la santé publique : confusion avec un autre produit, erreur sur la population cible, les indications, la composition, les modalités d’utilisation, usage inapproprié... L’ANSM, qui est notamment chargée d’examiner les noms proposés par les industriels dans les dossiers de demandes et de modifications d’autorisation de mise sur le marché (AMM), a élaboré à leur intention un projet de recommandations.
Pour participer à cette consultation publique, ouverte du 26 septembre au 30 novembre 2016, cliquez sur : Lien
Pour plus d’informations : Lien

2015
13 Avril

Changement de couleur des comprimés de Préviscan

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a été destinataire de signalements d’erreurs médicamenteuses liées à une confusion entre les comprimés en forme de trèfle de couleur blanche de Préviscan® et ceux d’autres médicaments de même forme et de même couleur.

Dans ce contexte, pour sécuriser la prise de Préviscan®, la présentation de ce médicament a été modifiée par une coloration rose du comprimé.
Lien