Notre activité

Nos réalisations

Livret d'accueil des patients sous anticoagulants et carte patients

livret patients

carte patients recto   carte patients verso

 

Autocollant "Je suis sous anticoagulant" à coller sur les pare-brises des voitures et les casques de moto.

autocollant "je suis sous anticoagulant"

pour recevoir ces documents cliquez ici

Nos candidatures à des appels à projet

2016 Participation au Prix cardiocity d’Ile de France initié par Boehringer Ingelheim : projet ayant pour objet l’amélioration du parcours de soins des patients souffrant de Fibrillation Atriale et traités par AOD (AnticoagulantOral Direct) 

Le projet de l’association Anticoag-PASS – S2d a obtenu le 1er prix de la région Ile de France Ouest.

Cette opération était ouverte à tous les professionnels de santé concernés par l’anticoagulation ayant un projet qui permettrait de réduire les risques d’AVC et/ou d’hémorragies. Dans chacune des 17 régions un jury interdisciplinaire, composé d’experts indépendants, a déterminé en janvier 2016, les 2 meilleurs projets recevant respectivement une dotation de 10 000 et 5 000 € pour accompagner leur mise en œuvre. Au total, plus de 53 projets à l’échelle du territoire métropolitain ont été proposés par des professionnels de santé venant de spécialités différentes.

Le Pr Isabelle Mahé (PU PH, Cheffe de service de Médecine Interne, hôpital Louis Mourier, Colombes) Présidente du Conseil Scientifique de l’association Anticoag-PASS – S2d a présenté un projet au nom de l’association : Bien informer les patients pour un bon usage des anticoagulants.

Résumé du projet
L’association ANTICOAG PASS - S2D « Sang Dessus Dessous » a pour mission d’améliorer la qualité de vie des patients ainsi que l’efficacité et la sécurité de leurs traitements, en répondant clairement aux questions qu’ils se posent.
Afin d’aider le patient atteint de FA sous anticoagulants à mieux connaître et comprendre sa maladie, son traitement et les éléments de surveillance associés, elle propose de réaliser une plateforme comprenant des notices explicatives accompagnant les différents médicaments. Elle se déclinera sous la forme d’un site internet ainsi que d’une application pour tablettes et smartphones et sera associée à une présence sur les réseaux sociaux. Dans cette optique d’optimisation du bon usage des anticoagulants oraux, ce projet permettra de donner accès à une information fiable, accessible et personnalisée à un public large de patients ainsi qu’à leur entourage. 

2016 Fonds Recherche et Innovation de la Fédération Hospitalière de France (FHF) : projet ayant pour objet la création d’un serious game.

Le Fonds FHF soutient des projets innovants, réalisés dans des établissements de santé publics français, à forte valeur ajoutée pour les patients et portant sur l’accompagnement des malades chroniques.

Résumé du projet
Création d’un serious game sur le site de l’association pour accompagner les patients sous anticoagulant oral (AVK et AOD). Conception et réalisation de jeux d’enquêtes et d’énigmes à résoudre pour améliorer l’information et les compétences des patients présentant une fibrillation auriculaire (FA) non valvulaire ou une maladie thrombo-embolique veineuse (MTV), en partenariat avec le Centre d’expertise nationale en stimulation cognitive - CEN STIMCO.

2017 Appel à projet de l’ANSM s’adressant aux associations de patients et d’usagers du système de santé : Projet intitulé Patients sous anticoagulants et Pharmaciens pour une alliance thérapeutique : le pharmacien agit, le patient réagit .

L’ANSM souhaite collaborer avec les associations de patients pour promouvoir des initiatives visant à favoriser le bon usage des médicaments et à réduire les risques qui leur sont inhérents.

Résumé du projet
Les anticoagulants oraux sont efficaces dans la prévention de la formation de caillots sanguins, potentiellement dangereux mais augmentent le risque hémorragique. Tout l’enjeu est d’optimiser le rapport bénéfice/risque de cette classe thérapeutique. Cela passe par une excellente observance au traitement permettant d’obtenir dans « la vraie vie », d’une part, le bénéfice observé dans les essais thérapeutiques, d’autre part, de limiter, le risque hémorragique, notamment par iatrogénie. Pour cela, l’individualisation du message apporté au patient est majeure et le rôle du professionnel essentiel.Le projet s’articule autour de deux actions :

- Une vidéo sur l’accompagnement à la sécurité thérapeutique diffusée sur les sites de l’association et de l’URPS pharmaciens (IDF) et les réseaux sociaux, complétée par un « flyer » téléchargeable sur les sites de l’association et des URPS pharmaciens IDF, Auvergne/Rhône/Alpes - Hauts de France et disponible en version papier, destiné à être remis aux patients par les pharmaciens. La vidéo et le flyer sont des vecteurs synergiques qui contribuent à une meilleure observance et à la réduction de la iatrogénie. L’impact du flyer est porté par sa remise aux patients par le pharmacien.

- Un questionnaire d’évaluation d’usage pour les pharmaciens, téléchargeable sur le site de l’URPS Pharmaciens IDF, disponible en version papier. 

Bien que n’ayant pas été retenu, le projet porté par l’association, avec la participation du Centre d’expertise nationale en stimulation cognitive - CEN STIMCO, a reçu des avis très encourageants, tant de la part du jury médical que du jury associatif :
- Expertise médicale : la principale force de ce projet est d’être conduit par un trio (Service hospitalier du Pr isabelle Mahé, association Anticoag-pass-S2D, URPS de pharmaciens) de qualité connaissant bien la problématique. La principale faiblesse est de ne pas ajouter significativement aux mesures existantes ayant fait la preuve dans des études bien menées qu’elles diminuent la iatrogénie.
- Expertise associative : le projet est une piste sérieuse pour améliorer l’observance de la population cible. Des relais locaux permettront la diffusion des outils créés dans le cadre du projet. Nous pouvons regretter que l’ensemble du projet ne soit pas national.

Programme d’éducation thérapeutique des patients (ETP) sous anticoagulants de l’hôpital Louis Mourier (AP-HP)

L’association est partenaire du programme d’ETP anticoagulants, autorisé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) en 2014 et renouvelé en 2018 pour 4 ans. Le programme est co-construit par l’association et les professionnels de santé de l’équipe d’ETP et intègre la participation d’un malade expert, membre de l’association. 

Collaboration avec l’ANSM

3e journée d’information et d’échanges avec les associations de patients (2015)

Objectif : accompagner l’intégration des associations dans l’organisation de l’ANSM à travers la formation, l’information et le dialogue.
Désignation de l’association anticoag-PASS-S2D comme modérateur pour la présentation de l’atelier concernant la déclaration des effets indésirables liés à un médicament ou un dispositif médical et comment accompagner les patients dans leur démarche.

Participation aux jurys d’expertise d’appels à projets 

En 2018, pour la troisième fois, l’association participe à l’examen des dossiers déposés. L’association n’accepte cette participation que les années où elle même ne présente pas de projet.

Participation à des évènements et projets scientifiques

2018 soutien et participation à l’étude de recherche clinique APICAT

voir article "Projet APICAT (APIxaban for Cancer Associated Thrombosis)"

2017 relecture d’une étude scientifique

Fin 2017, l’association a été sollicitée par la Société de Pneumologie de Langue Française pour relire, du point de vue du patient, des recommandations, élaborées par plusieurs experts appartenant à plusieurs sociétés savantes, pour la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse. Ces recommandations ont été présentées au Congrès de Pneumologie de Langue Française qui s’est tenu à Lyon en janvier 2018 et publiées en 2019.

2014 congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV)

Participation au congrès de la Société française de médecine vasculaire (SFMV) à Montpellier sur la prévention et le dépistage. Présentation par un membre de l’association d’un diaporama "Patients et nouveaux anticoagulants"