Mieux Communiquer

Conseils pour mieux communiquer avec les professionnels de santé

La prise d’anticoagulants peut compliquer votre prise en charge par des professionnels de santé, aussi, est-il impératif que ceux-ci soient correctement informés de votre traitement.

Prenez l’avis de votre médecin avant toute prise d’un nouveau médicament, injection, acte dentaire, soins de pédicurie, intervention chirurgicale, projet de voyage. De même, en cas de projet de grossesse et de début de grossesse.

Pharmacien

Son rôle de conseil est essentiel, notamment dans le cas d’automédication.

Pédicure-podologue

Vos pieds vous font souffrir et vous souhaitez consulter un pédicure-podologue. Après vous avoir examiné ce dernier posera un diagnostic et vous proposera un traitement. Certains traitements instrumentaux peuvent entrainer une effraction cutanée (c’est-à-dire une plaie par rupture de la barrière cutanée). Bien évidemment ce n’est pas systématique et cela dépend de votre pathologie.

Pour ces raisons, vous devez communiquer avec votre praticien, lui indiquer si vous êtes sous anticoagulant et lui donner votre taux d’INR si vous êtes sous anti-vitamine K. Cependant, sachez que la consultation ne nécessite pas l’arrêt temporaire de votre traitement, surtout sans avis médical de votre médecin référent.

Votre pédicure-podologue prendra donc toutes les précautions nécessaires afin de vous soigner en toute sécurité en fonction de vos antécédents.

Auteur : Guillaume Cabé, Directeur de l’AFREP (Association pour la Formation, la Recherche et l’Evaluation en Podologie)
Pour de plus amples renseignements vous pouvez contacter notre institut situé à l’hôpital Fernand Widal, au 01 57 27 95 16 ou sur le site www.afrep.asso.fr

Chirurgien-dentiste

Les patients sous anticoagulants peuvent poser un problème hémorragique en odontologie, surtout pour la chirurgie dentaire.
Dès qu’une intervention est envisagée, vous devez informer votre dentiste de votre traitement et si vous êtes sous AVK de votre INR. Il estimera peut-être nécessaire de solliciter l’avis du médecin qui vous a prescrit l’anticoagulant.
Sachez qu’il est formellement déconseillé pendant les premières 24h, de pratiquer des bains de bouche qui peuvent provoquer des saignements post-opératoires.

Professionnel de l’urgence

Il est impératif que ces professionnels soient informés de votre traitement anticoagulant, notamment en cas de risque hémorragique.
C’est pourquoi l’association Anticoag-pass-S2D vous recommande d’avoir sur vous la carte patient, le cas échéant votre MEMO et d’apposer l'autocollant sur votre parebrise.